Qu'est-ce que le Biocontrôle ?

ibma-home-listbox-biocontrole

Les solutions de biocontrôle protègent les plantes au regard des stress biotiques (les maladies, les insectes et autres organismes nuisibles, les adventices). Ils utilisent les mécanismes et interactions naturels. Le principe du Biocontrôle est fondé sur la gestion des stress et des équilibres naturels des populations d’agresseurs plutôt que sur leur suppression.

Biocontrôle & Protection des plantes

Le biocontrôle trouve toute son expression dans le cadre de la protection intégrée des cultures (IPM). Il est associé et complémentaire à d’autres techniques telles que :

  • la génétique (sélection variétale,…),
  • l’agronomie (greffage, assolement, dates de semis, couverts,…),
  • les solutions mécaniques et la robotique,
  • le numérique et le big data (avec les outils d’aide à la décision,…),
  • les produits phytosanitaires conventionnels, le cas échéant.

Le biocontrôle s’adresse à tous les types d’agriculture (agriculture raisonnée, agriculture conventionnelle, agriculture biologique, agriculture durable, agriculture écologiquement intensive, agroécologie, agriculture urbaine,...). Il concerne également les JEVI (Jardins espaces végétalisés et infrastructures).

Une définition officielle du biocontrôle

Les produits de biocontrôle sont définis dans le Code Rural et de la Pêche Maritime (CRPM) comme étant « des agents et produits utilisant des mécanismes naturels dans le cadre de la lutte intégrée contre les ennemis des cultures. Ils comprennent en particulier :

  •  Les macro-organismes
  •  Les produits phytopharmaceutiques comprenant des micro-organismes, des médiateurs chimiques comme les phéromones et les kairomones et des substances naturelles d’origine végétale, animale ou minérale. » (Article L.253-6)

Les quatre familles

ibma-biocontrole-typo-macro2-icn

Macro-organismes

Des insectes, des acariens
ou des nématodes

ibma-biocontrole-typo-micro2-icn

Micro-organismes

Des bactéries, des virus
ou des champignons

ibma-biocontrole-typo-media-icn

Médiateurs chimiques

Des phéromones, des kairomones ou des allomones

ibma-biocontrole-typo-substances-icn

Substances naturelles

D’origine végétale, animale, minérale, ou microbienne

Une Note de service de la DGAL (relative à la liste des produits phytopharmaceutiques de biocontrôle établie au titre des articles L.253-5 et L.253-7 du CRPM) ; précise qu’ « on entend par substance naturelle toute substance naturellement présente et qui a été identifiée en l’état dans la nature. Cette substance est soit extraite d’un matériau source naturel ; soit obtenue par synthèse chimique et strictement identique à une substance naturelle telle que décrite ci-dessus. »

Par ailleurs, cette note précise que « les substances issues de procaryotes, eucaryotes unicellulaires ou champignons appartiennent à la catégorie des substances naturelles. »

Le marché du biocontrôle

En France, en 2016, le marché du biocontrôle s’élève à 110 M€. Il représente près de 5 % du marché de la protection des plantes. L’ambition d’IBMA France est d’atteindre le plus rapidement possible le cap des 15 %. Pour ce faire, l’Association compte sur quatre principaux leviers :

ibma-biocontrole-marche-innov-icn

L'innovation

ibma-biocontrole-marche-info-icn

L'information

ibma-biocontrole-marche-formation-icn

LA FORMATION

ibma-biocontrole-marche-politiques-icn

Les politiques publiques
et la réglementation

Suivez-nous sur les réseaux sociaux